La surveillance et la prévention font parti intégrante du rôle propre de l'infirmier.

Cela est essentiel pour le maintient à domicile des personnes les plus fragiles ou souffrant de pathologies altérant l'autonomie.

Bien souvent la surveillance de la bonne observance des traitements, de l'alimentation, de l'hygiène,... peuvent permettre un maintien à domicile qui pouvait s'avérer compliqué de prime abord.

Dans notre démarche nous nous appuyons sur différents outils, comme                                                                                                                      ou bien les                                                     validées par l'HAS (Haute autorité de santé).

Exemples de cas concrets ou un passage quotidien peut retarder ou éviter l'hospitalisation.

-Personne agée dépendante avec problème de mémoire et/ou le risque de chute, de dénutrition ou de déshydratation est important, et où l'intervention quotidienne de la famille  est impossible.

-Patient présentant des troubles cognitifs ou psychiatrique

-Etc

 

 

 

Dans le décret 2004-802 du 29 juillet 2004, dans l'article R. 4311-3 est défini le rôle propre de l'infirmier.

"Relèvent du rôle propre de l'infirmier ou de l'infirmière, les soins liés aux fonctions d'entretien et de continuité de la vie et visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d'autonomie d'une personne ou d'un groupe de personnes.

(...)l'infirmier ou l'infirmière a compétence pour prendre les initiatives et accomplir les soins qu'il juge nécessaires (...).Il identifie les besoins de la personne, pose un diagnostic infirmier, formule des objectifs de soins, met en oeuvre les actions appropriées et les évalue. (...)Il est chargé de la conception, de l'utilisation et de la gestion du dossier de soins infirmiers. "

© 2019 par Aris Januel Créé avec Wix.com

  • Twitter
  • Facebook
  • Instagram